Cape Town – La ville de la diversité

Si vous avez la possibilité de voyage en Afrique du Sud et en particulier Cape Town, saisir cette occasion. Parce que peut-être vous obtenir cette chance une fois dans sa vie.
Arrivée à Cape Town vous devrez d’abord aucune idée de ce que vous voulez faire d’abord, parce qu’il ya tant de destinations attrayantes dans et autour de Cape Town.
Un must est évidemment le point de vue de Table Mountain et Lions Head ou profiter de prendre une promenade le long du Waterfront et déguster du beau temps à l’une des nombreuses plages comme Camps Bay, Clifton et Llandudno. En outre, vous pouvez utiliser le “Two Oceans Aquarium“ visite et venir en contact à la Longstreet avec les habitants dans les bars, restaurants et clubs.
Une autre option pour répondre d’autres beaucoup de nouvelles personnes des cultures différentes, si vous êtes resté avec vous pendant votre séjour à Cape Town dans un des nombreux Backpacker.
Dans la plupart des Backpacker dispose d’un bar et un salon et il ya de nombreuses actions, telles que braais traditionnelle organisée avec tous les invités.
Recommendable est le CoolJazz Backpacker Lodge, situé dans la banlieue de Sea Point. Dans Sea Point vous avez le parfait mélange de commerces, bars, piscine et plage.
Pour plus d’informations, s’il vous plaît visitez le profil de CoolJazz sur Facebook http://www.facebook.com/pages/CoolJazz-Cape-Town/178890522148100 ou el page d’accueil www.cooljazzlodge.com.

Malawi, la terre inconnue

Malawi. Lorsque ce fut égale à? Quelque part en Afrique centrale. Quand je pense à ce qui s’est passé pour moi ici avant de commencer le voyage: le lac Malawi – un des plus grands lacs d’eau douce au monde. Autres – l’un des pays les plus pauvres en Afrique. de gros problèmes avec le sida. En tant que destination de vacances – pas garanti. Et maintenant, je voulais aller au Malawi, à proprement parler, il n’y avait pas d’alternative si vous voulez Voyage de Victoria Falls à Zanzibar par terre.

La première surprise est qu’il peut être lui-même un froid glacial dans le centre de l’Afrique. Nous avons séjourné dans des tentes dans la partie sud du pays à environ 1000 mètres d’altitude. Et la nuit a été froide déjà. Le clou du pays est le lac lui-même. Nous dressons nos tentes pour deux jours à différents endroits sur la rive du lac. Les camps ont été gérés dans un bon état, ils étaient pour la plupart des Sud-Africains. Parfois, nous avons atteint 5 groupes différents, soit du Sud – Nord – Tour que nous nous sommes opposés ou. Le lac a été agréable de nager, canoë ou tout simplement randonnée dans les villages sur les rives de la population locale. En raison de la taille du lac pourrait entraîner dans le vent tout à fait une houle, puis canoë était impossible. Soir, il a ensuite été un feu de camp et buvait sa bière ou de vin, s’il est encore dû survivre à un voyage en Afrique du Sud il ya bouteille. Les quelques habitants que nous avons rencontrés ont tous été vraiment sympa. Malgré la pauvreté accablante pourrait dire qu’ils ont aimé leur vie.

Le deuxième point est la hausse de grand voyage à Livingstonia, une station de mission, qui est nommé d’après Livingstone. Ce voyage en 1860/70, il année l’ouest des régions du lac Malawi. La marche a été très fatigant à cause de la différence de hauteur entre la banque et de la gare se trouve à plusieurs centaines de mètres. Cependant, le mouvement pourrait prendre un bain dans un petit étang.

La station comprend un petit musée avec des trucs historiques, pas vraiment digne de mention. La vue de là vers le lac est très belle. On peut voir la première dimension des eaux africaines. Avantage de l’emplacement, un climat beaucoup plus agréable que sur la banque et pas de paludisme.

Et ce que l’on peut faire: acheter des souvenirs magnifiques. Beaucoup de souvenirs que vous pouvez acheter à Cape Town, proviennent de cette région. Les sculptures sont très élaborées et le coût ne représente qu’une fraction du prix d’Afrique du Sud. La seule restriction sur l’achat de souvenirs, c’est que tout doit être transporté en quelque sorte.

Et comme preuve que le monde est en quelque sorte de petite taille: George, un employé du SCT, est originaire du Malawi.

De Victoria Falls à Zanzibar

Après je me suis lentement manqué de destinations en Afrique du Sud, j’ai décidé de visiter Overland Afrique de l’Est. Le point de départ a été Livingstone, la base de la Zambie pour les visiteurs des chutes Victoria. L’hôtel était bien dans les terrains de camping le long de la mythique Zambèze, a été la tête d’une quantité inhabituelle de l’eau avec elle. La chute d’eau était situé à environ 5 km en aval, mais vous pouvez déjà entendre le grondement des eaux et de voir un énorme nuage de goutte. Tous les passagers étaient impatients d’être en mesure de voir ce spectacle naturel, et ainsi nous y sommes allés immédiatement. Les cas ne sont visibles à partir d’un parc national clôturé à partir de laquelle les frais d’admission de 10 $. Le bruit était assourdissant déjà quand nous sommes entrés dans le parc. L’humidité était déjà insupportable, et à chaque pas dans le sens des affaires a eu de la pluie.

Soudain, nous avons vu quelque chose en face de nous – le bord extérieur de la cascade, peut-être 30 m de large. La photographie était impossible en raison de la pluie. Le sentier longe le bord, plus on s’éloigne du centre du côté zambien de mouvement, le plus violent, il pleuvait – presque comme une douche tropicale. Les meilleurs points de vue autour d’un pont qui mène à une petite île. De là, il n’est pas 100 m de la baisse d’eau tombant. Dans notre cas, cependant, nous l’avons vu – rien. L’eau venait d’en haut, de côté et de dessous. Le pont était couvert d’une couche de 10 cm d’eau. Nous ne pouvais pas croire ce long voyage, juste pour entendre les chutes Victoria. La déception était palpable à tous, mais que pouvez-vous faire. Bien sûr, tout le monde était complètement trempé en sortant du Parc, prenez la photo touchés. En guise de consolation, nous avons tous réservé pour la soirée une visite coucher de soleil sur le Zambèze. Ils ont été remis une sorte de bateau parti, des collations et des boissons alcoolisées ont été en grande quantité. Le voyage en bateau sur le magnifique coucher de soleil concilier Voyage début un peu humble.

Le lendemain, c’était pour se détendre là, j’ai décidé, comme une sorte de passage afin de compenser pour le Programme d’aventure: descente en rappel, suspendue à un fil au-dessus d’une gorge de 100 mètres de profondeur, le saut haut point à l’élastique, simplement à partir du bord du canyon 2m parallèle à la falaise verticale . La chaleur était insupportable ce jour-là, malheureusement nous avons dû remonter la descente, dans la pratique, une randonnée d’une demi-heure. Chaque activité, nous avons terminé 2 fois, le Flying Fox a été le plus léger. Il n’y avait qu’à se balancer d’une plate-forme pour sauter dans le ravin. Attachés à une corde, puis balancé comme un scarabée sur le dos couché sur le milieu de la gorge, a été retirée à l’homme. Dernier point de l’aventure a été une sorte de saut à l’élastique. Imaginez: Dans une dénivellation de plus de 100m gorge était le seul, vous avez dû faire pour faire un pas en avant. Le cœur Bummert à l’extrême, la sueur coule le long des cours d’eau et on se demande dans ce second, vous aviez une idée folle, ici à l’âne du monde pour réserver un saut. Mais il surmonte et se déplace. Après quelques secondes, il est déjà terminé et la montée d’adrénaline a dépassé la valeur maximale dans la vie antérieure de miles. La deuxième étape est plus facile parce que vous avez maintenant le sait déjà ce que l’on est imminente. Les personnes les plus courageux peuvent maintenant passer à la paroi rocheuse à la paroi. En fait, je m’étais faite, mais le saut beaucoup plus difficile à partir du bord de ma bravoure a été limitée, puis dans la mesure où il est resté avec la version plus simple. Néanmoins, une expérience inoubliable.

________________________________

Parc Chobe Botswana

Contrairement à l’arrivée de la route vers le delta-delta de Okango Chope Park est divertissant. On voit de temps en temps les animaux, aussi ne prend pas le trajet tous les jours comme avant.

Le parc national sur le Chobe – River est l’un des plus gros animal en Afrique. Il ya des éléphants dans l’excès, à proprement parler, les autorités ont même le problème que le parc est bondé. La beauté de ce parc est que vous pouvez lancer le jeu d’affichage dans le fleuve. Les animaux viennent tranquillement sur la plage pour boire à. Les bateaux de touristes sont à seulement 10 mètres, mais il ne semble pas déranger les animaux. En plus des éléphants, nous avons vu plusieurs hippopotames et des crocodiles. Sur la rive pentes imbriqués plusieurs oiseaux colorés.

Si donc le soleil à l’horizon disparaît lentement et la couleur rouge est en mouvement, vous avez une fin parfaite de la journée. Ici, vous pouvez profiter de votre première boisson sur le bateau.

Après son retour au camp attendait un peu plus de danses africaines.

Vous aimez Table Mountain? Votez pour lui!

Table Mountain est en lice pour être nommé l’un des New7Wonders of Nature en 2011, mais ne pourront atteindre ce statut si suffisamment de votes reçus.

Le suisse New7Wonders Foundation a lancé une campagne à travers le monde pour sélectionner les hauts du monde sept merveilles naturelles, et de Montagne de la Table a figuré sur la liste des 28 finalistes d’une liste initiale de 261 sites – l’entrée que l’Afrique du Sud pour en arriver là . Kilimandjaro est le seul concurrent d’autres pays africains.

Même si Montagne de la Table beat célèbres montagnes comme le mont Everest, le K2 et le Mont Olympe sur la liste restreinte, il est actuellement classé entre 14 et 28, et ne peut se déplacer plus élevé si elle reçoit plus de votes.

Le vote se poursuit jusqu’à Novembre 2011, et l’annonce sera faite sur 11/11/11.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur le vote à www.votefortablemountain.com.

En outre, vous pouvez obtenir plus d’informations sur Montagne de la Table sur le site officiel.

[Nggallery id = 57]

West Cape Coast fleurs sauvages saison

Bienvenue au printemps! C’est un moment magique le long de la côte ouest, ici, au Cap et vers le village, les montagnes et les champs sont en produisant une bouffée de fleurs sauvages, presque simultanément, en pleine floraison.

Ce phénomène naturel situé le long de la côte de Cape Town, attire des milliers de touristes de partout dans le pays et partout dans le monde entre Août et Septembre de chaque année, mais les fleurs sont connues commencent à fleurir sur Juillet ou août selon les conditions météorologiques.

Les stations peuvent être appréciés à différents endroits. Pour l’expérience des expériences les plus remarquables, les amoureux des fleurs devraient visiter Postberg dans le parc national sur la côte Est, où 80 espèces différentes foins et unique en ce sens qu’ils ne sont pas ailleurs dans le monde.

La saison des fleurs attirent une beauté saine, commence au printemps avec un bon nombre de petites marguerites blanches et jaune bouton pluie marguerites, de toile bleue et rose Nemesio.

Le spectaculaire Cederberg, Groot Matzikamma Winterhoek et les montagnes et la beauté aride et Hardeveld Knersvlakte, sont couverts de tapis de marguerites, gansogies jaune entre Felicia, Nemesio et vygies en logement dans les étages supérieurs sont des perles comme winecups, Sparaxis et Babiana Lachenalia.

Bord de l’eau – plus polyvalent et plus excitant pôle d’attraction touristique

Depuis les années 90 le «Victoria & Alfred” Waterfront est une attraction touristique au Cap. Non seulement l’atmosphère de ce vieux port est devenu si populaire et bien connue. Il ya surtout des magasins (environ 270), hôtels, cinémas, restaurants, pubs, musées, etc ensemble. Ici vous pouvez regarder et me demande, vous pouvez avoir shopping, la nourriture et beaucoup de plaisir.

Lorsque vous entrez dans le centre commercial pour la première fois, vous avez le sentiment de perdre là-bas. Cela m’est arrivé et je n’ai pas trouvé de nouveau un ou l’autre magasin. Mais dans les deuxième et troisième fois il semble beaucoup mieux. Ou que vous visitez le centre de toute façon qu’une seule fois, de préférence avec toute la famille, et puis vous avez suffisamment de temps pour tout voir en détail.

Avec un peu d’imagination que vous pouvez imaginer le centre commercial comme un carré de deux étages. Sur l’une des nombreuses entrées vous arrivez à les allées. Au mieux, vous la première visite de l’étage supérieur, comme le sont la majorité des magasins de vêtements. Des marques bien connues telles que Nike, Adidas et Woolworths aux marques exclusives telles que Gucci et Lacoste.
Ensuite, vous pourrez vous détendre dans les nombreux restaurants et magasins de différents fast-food prochainement. Dans chaque cours, vous trouverez quelque chose, que ce soit chinois ou turcs. Même si vous ne voulez boire un café.
Allons au premier étage. Il ya toutes sortes de magasins. Vêtements, cosmétiques, livres, musique / vidéo, fournisseurs de services téléphoniques, etc Il faut aussi quelques stands de souvenirs africains. Si vous voulez vous pouvez vous rendre dans l’un des deux cinémas. Ou vous décidez de revenir pour un restaurant, mais cette fois en plein air. Vous y trouverez certains et ça vaut la peine d’être là parce que vous avez une vue magnifique sur le port.
Enfin, il faut dire qu’il est très difficile à gérer en une seule journée. Si vous avez séjourné à Cape Town, une visite au V & A Waterfront est donc absolument nécessaire! Mais il ne faut pas oublier que tout est plus cher et Cape Town offre d’autres beaux points.

Une visite de la Namibie

Namiba – Qu’est-ce qu’une fois un certain temps? Immensité, désert, et l’histoire allemande. À mon avis, cela est parfaitement caractérisé les pays d’Afrique australe. On peut prendre des heures sur des routes poussiéreuses, sans rencontrer la circulation venant en sens inverse. Ensuite, vous arrivez à un endroit qui se considère comme le siège administratif du district afin de déterminer qu’il n’y a qu’un seul village. Mais la plupart des touristes viennent à la Namibie afin d’échapper au rythme effréné de la vie quotidienne européenne.

Mon voyage a commencé à Cape Town, un autre point de départ commun est de Windhoek. De Cape Town sa première six heures au nord, avant d’atteindre la rivière Orange fleuve frontière. Notre premier arrêt était à un terrain de camping sur la rive. Après la natation nous étions Fahrstrapazen d’abord, puis nous avons pris une excursion en canot peu. Il ya aussi plusieurs jours Flußwanderungen sur le fleuve Orange, à recommander une grande (voir mon autre rapport). Le premier point fort dans le sud de la Namibie, le Fish River Canon, qui est fonction de la façon de compter le deuxième plus grand ou le plus grand canyon au monde. Quoi qu’il en soit, il est de 550 m de profondeur. Dans les mois d’hiver, de mai à Septembre, il ya la possibilité de le Canon de la randonnée sur toute la longueur dans le lit de la rivière. Le reste de la saison mais il est terriblement chaude et donc trop dangereux.

Une fois que vous avez quitté la région du canon, nous avons vu assez rapidement les contreforts du désert du Namib. Il couvre environ 1500 km en parallèle à la mer et a une largeur de 50-150 km. Namib est traduit par «rien», contrairement aux attentes, le désert est inhabitée, mais pas complètement. L’eau provient en partie à l’intérieur, en veillant à la circulation des vents dominants de l’air froid et humide de la mer à la terre et se condense là. Sur la bande côtière est souvent une brume. Il ya même des fleuves qui mènent la plupart des années, mais pas d’eau.

Nuit a été dans un camping dans le parc Namib-Naukluft ici pour la première fois que j’ai fixé la lumière particulière, qui est clairement visible dans les photos. Nous nous sommes levés avant l’aube au milieu de le faire dans les dunes sur la plus haute dune de sable dans le lever du soleil. Indescriptible, les différentes facettes de la lumière. L’ascension n’est pas sans, la hauteur est supérieure à 100m. Immédiatement après la descente, nous nous rendîmes à l’Sossousvlei. Le nom signifie la poêle et est essentiellement la fin de la rivière Tsauchab, dont l’eau est à sec de façon permanente, en tout temps, il qui mène depuis des décennies. Pendant l’été, voici croûtes de sel qui se forment le long de la rivière Rouge dans les dunes et le vert des buissons épars un contraste de couleur qui est difficile à décrire. Voici les images en disent plus que des mots.

A quelques miles de la Tsauschab Sossousvlei de 30 m de profondeur, parfois seulement quelques mètres de large dans le Canon a creusé jusqu’à 18 millions de roches ans. La volonté de Swakopmund, notre prochain objectif signifiait heures de séance dans le véhicule et de regarder le paysage qui passe. Et puis apparaît de nulle part, au milieu du désert, Swakopmund. Une compréhension correcte de cette ville que je n’avais pas, bien sûr, je savais l’histoire allemande. Nous avons ensuite vu un mélange de l’Afrique coloniale avec l’Allemagne. Partout où vous était belle vieilles maisons coloniales, construites 1900-1910, est encore un phare. Les noms des rues sont encore coloniale, Moltke et Guillaume laisser un message d’accueil. Funny, voire exagéré, j’ai trouvé que c’était dans les restaurants a immédiatement réagi à l’allemand, bien max. 2% des Namibiens parlent l’allemand. Je n’oublierai jamais la conversation avec un indigènes noirs, qui ont répondu dans un parfait, mais un peu vieux allemand. Pour changer, j’ai réservé un quad – tournée à travers le désert avec la conduite sur les flancs des dunes, vraiment génial. Après deux jours de repos, il est allé plus loin au nord, à Spitzkoppe. La montagne est une montagne sacrée des Bushmen. Ne jamais oublier le camping se trouve dans une très sauvages, avec peu d’infrastructures. Ici, on remarque d’abord, combien il ya d’étoiles dans le ciel, nous les voyons en Europe, mais à cause de la lumière de nombreux non plus. Je pense que les photos montrent la beauté du paysage. Près de notre camp il y avait un village du peuple Himba, que nous avons visités. Ces gens essaient de trouver un équilibre entre modernité et tradition d’exister. Prochaine destination était le Parc National d’Etosha, la réserve la plus célèbre jeu en Namibie. Malheureusement, il venait de pleuvoir fortement et largement, de sorte que les oiseaux n’ont pas eu raison de venir dans les trous d’eau. Nous n’avons pas vu beaucoup d’animaux, mais il en est de la nature. Vous pouvez compter sur rien. Après avoir visité le parc, nous sommes allés vers le nord, la destination du groupe a été le Caprivi – Zipfel et Victoria – Falls. Séjourné sur la rive est de la Kavange – rivière, fleuve frontière avec l’Angola. Une belle promenade en bateau à court illégaux entrant dans l’Angola ont été la conclusion de mon voyage avec le groupe. Je comptais sur son propre retour à Cape Town, les chutes Victoria, je voulais me prendre pour plus tard.